Quels sont les grands changements que nous avons connu en 2020 et comment cela va impacter les entreprises?

Par Sarah Oirdighi

Sarah Oirdighi
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Avec l’arrivée de la pandémie mondiale du covid-19, nos habitudes de vie et notre mode de consommation a énormément changé. L’année de 2020 restera marquée par le souvenir d’une crise sanitaire et économique mondiale, qui a forcé de nombreuses industries à changer du tout au tout: que ce soit les moyens de transports, la restauration, ou encore l’industrie de la grande distribution, tous ont dû repenser leur système économique afin de s’adapter à cette situation inédite.

Face à tous ces changements, qu’en est-il de notre comportement en tant que consommateurs ? Quelles sont les habitudes que nous avons dû revoir et comment notre quotidien s’est retrouvé impacté par de tels changements ?

“Pour beaucoup de gens, les courses à l’épicerie ne se faisaient pas en ligne, jusqu’à récemment. Les appels vidéo ont augmenté et ont été utilisés pour entrer en contact avec nos proches. Nombreux sont ceux qui ont vu l’utilisation des applications de messagerie augmenter, mais pas nécessairement pour entrer en contact avec des entreprises.”

Notre façon de vivre, de travailler, de communiquer, et de consommer, est en perpétuelle évolution. Facebook a récemment réalisé une analyse de ses données pour aider les spécialistes du marketing à faire le lien entre les incertitudes d’aujourd’hui et les possibilités de demain, et voici les tendances majeures qui en sont ressortis:

1. Un réel changement au niveau du shopping

Le prix et la praticabilité sont depuis longtemps des facteurs importants pour les acheteurs. Mais depuis quelques mois, un facteur inattendu influence ce que les gens achètent et comment ils achètent: la sécurité lors des achats. Rien qu’aux États-Unis, 71 % les consommateurs disent qu’aujourd’hui la sécurité est essentielle lorsqu’ils décident où faire leurs achats (le prix reste toujours le premier facteur décisif, à 79 %).

Ce sentiment semble se confirmer à l’échelle mondiale, puisque seulement la moitié des acheteurs disent avoir hâte de retourner dans les magasins. Facebook a également constaté une multiplication par six des conversations liées aux achats sans contact au cours des derniers mois.

Les gens n’arrêteront pas d’acheter, mais ils pensent pratiquer des achats plus sûrs. Il est certain que bon nombre de ces changements soient durables: par exemple, 40 % des personnes interrogées dans le monde prévoient de continuer à faire leurs achats en ligne, même après la pandémie.

facebook-iq-conversation-shopping

2. Une priorité au bien-être 

Les particuliers ont dû s’adapter à de nouveaux modes de vie, notamment adapter leur façon de travailler, de suivre des cours à distance mais aussi une nouvelle façon d’élever leurs enfants. Pour trouver des moments de calme pendant cette période stressante, beaucoup ont dû créer le temps et l’espace nécessaires pour s’adonner à des activités relaxantes comme le jardinage, la pâtisserie ou encore la méditation.

Facebook a constaté cette évolution vers la prise de conscience et le bien-être par le téléchargement d’applications de méditation, la diffusion en direct de cours de yoga et les visionnages de tutoriels de cuisine en quarantaine. Les conversations autour du levain, dont la cuisson est réputée pour prendre beaucoup de temps, sont de plus en plus fréquentes.

3. Une convivialité digitalisée

Etre tous ensemble,même lorsque l’on est physiquement séparés, n’a jamais été aussi important en ces temps de crises. Ces derniers mois ont transformé la façon dont les gens se connectent les uns aux autres. Nous avons vu des personnes réimaginer le Ramadan numériquement ou encore des employés de bureau du monde entier se lancer dans des réunions en ligne à travers la fameuse plateforme Zoom.

La façon dont les gens se connectent avec les entreprises a également changé, passant de la messagerie de marque à la réception de soins par télémédecine. Aux États-Unis, 79 % des personnes qui ont récemment essayé la télémédecine ont déclaré qu’elles le faisaient pour la première fois. Et la moitié des personnes dans le monde déclarent que le fait de pouvoir envoyer des messages à une entreprise leur donne le sentiment d’être plus connectés.

4. Une génération qui se démarque

En 2020, 41% du monde a moins de 25 ans. Cette population est non seulement trop importante pour être ignorée, mais elle représente littéralement l’avenir. Il est intéressant de noter que la génération Z est en train de devenir la génération la plus transformée par la pandémie à bien des égards. De plus, beaucoup d’entre eux sont revigorés par les causes qui leur tiennent à cœur.

Par rapport à la moyenne mondiale, les membres de la Génération Z sont plus susceptibles de se voir confier une série d’activités qui ont connu un essor considérable pendant la pandémie, allant de l’utilisation de plateformes d’apprentissage en ligne à la pratique de passe-temps.

La génération Z a toujours eu des valeurs fortes, et la pandémie a renforcé nombre d’entre elles. Les membres de la Génération Z sont 1,21 fois plus susceptibles que la moyenne de dire que la réduction de leur impact environnemental est devenue beaucoup plus importante en raison du coronavirus. Et 54 % des membres de la Génération Z en Europe disent qu’ils s’intéressent davantage à l’activisme et aux causes sociales en raison de la pandémie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Retour haut de page

NOUS CONTACTER

Veuillez remplir le formulaire et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Logo empower large white

Demander une démo